3 bonnes raisons de se former à la pose de panneaux solaires

Déc 2023
10 min de lecture

Le secteur du photovoltaïque connait une croissance exceptionnelle en France depuis quelques années. En effet, selon une étude du syndicat des énergies renouvelables (SER), les emplois dans le secteur passeront de 17 000 en 2020 à près de 25 000 en 2025.

Cette croissance est la marque d’un réel dynamisme dans la filière. Chez Kolverr, on est convaincu que le secteur du photovoltaïque représente une magnifique source d’opportunités professionnelles. On avait donc envie de partager avec vous dans cet article les trois raisons principales pour lesquelles se former à la pose de panneaux solaires pourrait être votre meilleur choix de carrière pour l’année 2024.

Deux installateurs de panneaux solaires au travail
Le photovoltaïque, un secteur de plus en plus attractif

1ère Raison: Le photovoltaïque est un secteur d’avenir créateur d'emploi

Le secteur du photovoltaïque est source de nombreuses opportunités professionnelles et permet de gagner un salaire valorisant.

D’après Pôle emploi, pour répondre aux défis énergétiques de la décennie, plus de 200 000 emplois en France seront créés dans la filière électrique d’ici à 2030, notamment dans le secteur du photovoltaïque.

Si l’industrie solaire est aussi porteuse à l’heure actuelle, c’est principalement pour 3 raisons :

Tout d’abord, la hausse des emplois dans l’énergie solaire s’inscrit dans un contexte d’accélération de tous les secteurs liés aux énergies renouvelables depuis le début des années 2000. Par exemple, sur l’année 2021, le nombre d’emploi dans les énergies renouvelables a explosé avec la création de 12,3 millions nouveaux postes, et ce, malgré le covid 19. Parmi ces 12,3 millions d’emplois créés, la part d’emplois dans l’énergie solaire représentait alors plus de 4 millions de ce total.

Ensuite, la France, qui a longtemps négligée ce secteur, est en train de rattraper son retard de façon rapide, ce qui conduit à la création et au développement de nombreuses entreprises connaissant de fortes croissances, et cherchant à étoffer leurs rangs. On peut par exemple citer l’entreprise Ensol ou encore Ecair.

Enfin, il devient de plus en plus connu qu’installer des panneaux solaires chez soi (ce qu’on appelle communément l’autoconsommation photovoltaïque) permet de réduire ses factures d’électricité. L’entreprise Hellio estime des économies moyennes sur votre facture d’électricité de 641 euros par an en moyenne. Oui, c’est énorme, et beaucoup de gens l’ont compris, expliquant une hausse de la demande, et par conséquent une augmentation d’offres d’emploi dans le solaire.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu que le secteur du photovoltaîque est en plein boom en France, voici un graphique montrant l’évolution de la consommation d’énergie solaire en France entre 2011 et 2021 (exprimée en Terawatt/heure).

Graphique montrant l'augmentation de la production d'énergie solaire en France
Une progression constante de la quantité d'énergie solaire produite

L’une des conséquence de l’explosion du nombre d’emplois disponibles dans le photovoltaïque est la possibilité de toucher un salaire valorisant. On vous présente ici les nombreux avantages en terme de rémunération dans ce secteur.

En France, la montée en compétence dans le secteur du solaire est généralement rapide, et elle s’accompagne souvent d'une augmentation significative du salaire en fonction de l'expérience et des compétences acquises. D'après les données du Syndicat des Énergies Renouvelables (SER), un technicien en solaire photovoltaïque débutant peut s'attendre à un salaire d'environ 25 000 à 30 000 euros par an. Avec l'expérience et des formations spécialisées, notamment dans les domaines de la gestion de projet et de la maintenance avancée, ce salaire peut augmenter de 20 à 30% en quelques années.

Par ailleurs, se spécialiser dans le photovoltaïque permet de toucher un salaire plus avantageux par rapport à d’autres métiers plus généraliste. En effet, selon l'INSEE, si le salaire annuel moyen d'un électricien en France est d'environ 22 000 à 27 000 euros, la spécialisation dans le photovoltaïque permet non seulement d'accéder à des salaires plus élevés, mais offre aussi une plus grande stabilité d'emploi due à la transition énergétique en cours et à la demande croissante pour les énergies renouvelables.

Il faut aussi noter que dans l'industrie photovoltaïque française, les écarts de salaires entre les différents rôles professionnels sont notables. Selon des rapports de l’Observatoire des Energies Renouvelables, un technicien photovoltaïque, axé sur l'installation et la maintenance, peut espérer un bon salaire de départ avec une marge de progression intéressante. Un chargé d'affaires, responsable du développement commercial et de la gestion de la relation client, peut percevoir un salaire moyen supérieur de 25 à 35% par rapport à celui d'un technicien. Quant au chef de projet PV, qui supervise l'ensemble des aspects d'un projet, de la planification à l'exécution, son salaire peut excéder de 40 à 50% celui d'un technicien standard.

Le photovoltaïque devient de plus en plus lucratif.

2ème Raison: Travailler dans le photovoltaïque contribue à décarboner l’économie

Comme on vient de le voir, le photovoltaïque offre des perspectives d’avenir très intéressantes en terme d’emploi, tout en offrant un salaire valorisant à ceux qui sont suffisamment formés pour y travailler. Il existe une deuxième bonne raison pour laquelle se former à la pose de panneaux solaires est un très bon choix de carrière; et c’est une raison qui nous concerne tous. Dans cette partie, nous allons parler de l’impact positif du photovoltaïque sur l’environnement. En effet, le photovoltaïque permet de réduire les émissions de Gaz à Effets de Serre (GES) mondiales, ce qui pousse par conséquent l’Etat à investir massivement dans le secteur.

Le photovoltaïque est souvent mis en avant pour son absence d'émissions de CO2, un avantage majeur dans la lutte contre le changement climatique. Contrairement aux sources d'énergie fossiles, les panneaux solaires ne produisent pas de gaz à effet de serre lors de la conversion de la lumière du soleil en électricité. Selon l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE), l'énergie solaire photovoltaïque a le potentiel de réduire considérablement les émissions de CO2, contribuant ainsi à atteindre les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat. En effet, une installation photovoltaïque typique peut économiser plusieurs tonnes de CO2 sur sa durée de vie.

Pour mieux comprendre pourquoi le photovoltaïque est une technologie verte, on vous résume rapidement son fonctionnement. Le fonctionnement d’un panneau solaire repose sur l'effet photovoltaïque, où la lumière solaire est convertie directement en électricité. Un panneau est composé de cellules photovoltaïques, généralement en silicium, qui absorbent les photons de la lumière solaire. Ces photons agitent les électrons du silicium, créant ainsi un flux d'électricité par le mouvement de ces électrons. Ce processus est entièrement renouvelable et ne produit aucun déchet ou émission nocive. Selon le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en France, cette technologie représente une solution durable et propre pour répondre aux besoins énergétiques croissants tout en minimisant l'impact environnemental. Le seul inconvénient est que le rendement du panneau solaire varie selon les saisons, il est néanmoins possible de stocker de l’énergie solaire.

Shéma explicatif fonctionnement et rendement panneau solaire
Voici un shéma explicatif du fonctionnement d'un panneau solaire. Source Hello Watt.

L'État français, conscient de l'urgence climatique et des engagements de l'Accord de Paris, investit massivement dans le secteur solaire. Cette politique s'inscrit dans le cadre de la transition énergétique visant à réduire la dépendance aux énergies fossiles et à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Selon le Ministère de la Transition Écologique, 8,4 milliards d'euros ont été alloués au développement des énergies renouvelables en 2022, avec une attention particulière portée au solaire photovoltaïque. Cet investissement se justifie par le potentiel significatif du solaire en France, notamment dans les régions méridionales, et par la volonté de stimuler l'innovation et la création d'emplois dans ce secteur en pleine croissance. En outre, cet engagement gouvernemental vise à renforcer l'indépendance énergétique du pays et à positionner la France comme un leader dans les technologies vertes.

Pour en savoir plus consultez notre article sur l’importance des professionnels du bâtiment et de l’énergie dans la transition énergétique !

Pour encourager l'adoption du photovoltaïque par les particuliers et les entreprises, l'État français a mis en place plusieurs subventions pour l’énergie solaire. Parmi celles-ci, "Ma Prime Rénov'", une initiative phare, permet de subventionner une partie des coûts d'installation de panneaux solaires pour les résidences individuelles. D'après l'Agence de la Transition Écologique (ADEME), cette prime peut couvrir jusqu'à 40% du coût total de l'installation, rendant le solaire plus accessible à un large public. En outre, des tarifs d'achat garantis pour l'électricité produite par les installations photovoltaïques incitent également à investir dans cette technologie. Ces mesures, combinées à des crédits d'impôt et à des prêts à taux zéro, témoignent de l'engagement de l'État à favoriser une transition énergétique inclusive et durable.

3ème raison: Se former au photovotaïque est facile et accessible

Le photovoltaïque est ainsi un secteur d’avenir qui joue un rôle clé dans la transition énergétique. Si ces deux raisons ne vous ont pas encore convaincu pour vous y former, voici une dernière bonne raison : Les formations dans le secteur du photovoltaïque sont accessibles et personnalisables. On en distingue deux types : les formations courtes et les formations longue.

Deux installateurs de panneaux solaires travaillent
Se former au photovoltaïque devient de plus en plus accessible

La reconversion professionnelle dans le domaine du photovoltaïque est une option viable et de plus en plus prisée, notamment pour ceux qui possèdent déjà un bagage technique en électricité. Pour un électricien souhaitant se reconvertir, des formations courtes spécifiques au photovoltaïque sont disponibles. Ces formations, souvent d'une durée de quelques semaines à quelques mois, permettent d'acquérir des compétences ciblées sur l'installation, la maintenance et la gestion des systèmes solaires photovoltaïques.

Selon le Syndicat des Énergies Renouvelables en France, ces formations répondent à une demande croissante de main-d’œuvre qualifiée dans ce secteur en pleine expansion. Elles abordent des sujets spécifiques comme l'interconnexion au réseau, la sécurité, et les aspects techniques des systèmes photovoltaïques, offrant ainsi une valeur ajoutée significative aux compétences déjà acquises par les électriciens.

En utilisant notre plateforme de carrière Kolverr, vous pourrez facilement vous former au photovoltaïque si vous souhaitez vous reconvertir. Nos formations sont conçues pour être intensives et adaptées aux professionnels en reconversion en combinant un modèle 100% en ligne et le suivi d’un mentor expérimenté, assurant ainsi un apprentissage complet et efficace.

Retrouvez nos formations en photovoltaïque ici !

Pour ceux qui envisagent une formation plus longue dans le domaine du photovoltaïque, ou qui n'ont pas de compétences dans ce secteur, des parcours d'études plus longs tels que le Bac professionnel, le BTS ou même des études d'ingénieur sont des options valorisantes. Par exemple, un Bac Pro en systèmes électroniques numériques, spécialisé en énergies renouvelables, offre une formation solide pour devenir technicien en installation ou en maintenance de systèmes photovoltaïques. Selon le Ministère de l'Éducation Nationale en France, ce parcours inclut des connaissances techniques approfondies et une expérience pratique à travers des stages en entreprise.

Pour en savoir plus sur la formation, vous pouvez consulter notre article “quelle formation pour travailler dans la transition énergétique”.

Pour ceux qui souhaitent poursuivre au-delà, un BTS en systèmes photovoltaïques ou en contrôle des énergies renouvelables permet d'acquérir une expertise plus pointue. Ces formations, souvent dispensées en alternance, allient théorie et pratique et sont hautement appréciées dans le secteur. De plus, les diplômés de ces programmes sont souvent considérés comme des candidats privilégiés pour des postes de gestion de projet ou de supervision d'équipes dans le domaine photovoltaïque, comme l'indiquent les données de l'ADEME (Agence de la Transition Écologique). Ces parcours offrent donc une voie solide vers une carrière durable et prometteuse dans les énergies renouvelables.

Deux techniciens de maintenance en panneau solaire vérifient l'installation
Les formations au photovoltaïque sont accessibles et personnalisables

En résumé

Se former dans le photovoltaïque peut constituer une véritable opportunité professionnelle, d’abord parce que le secteur est créateur d’emploi et offre donc un salaire valorisant, ensuite parce qu’il s’agit d’un emploi qui permet de dé-carboner l’économie, et enfin du fait de la facilité d’accès aux formations courtes et longues.

Déc 2023
10 min de lecture